L’emballage des biscuits : D’un simple aliment pour les voyageurs à un symbole de la gastronomie locale.

Les biscuits sont un aliment quotidien qui nous permet rapidement de résoudre un petit-déjeuner ou un goûter, d’accompagner n’importe quel repas dans sa version salée, ou même de servir de dessert sophistiqué lors d’occasions spéciales. Ils ont même leur propre journée : le 4 décembre est célébré la Journée internationale du biscuit, pour rendre hommage à l’histoire et à l’importance actuelle de cet aliment populaire.

Mais cela n’a pas toujours été le cas. Les origines du biscuit sont très modestes. Il s’agit de l’un des premiers aliments cuits : il y a 10 000 ans, des voyageurs tels que des commerçants et des marins ont réalisé que s’ils soumettaient une pâte de céréales et d’eau à une source de chaleur, elle se transformait en une masse rigide et consistante qui leur permettait de la transporter facilement. Les archéologues Karl Koerper et Heidi Bournisse ont trouvé des biscuits de plus de six mille ans enveloppés et bien conservés dans des sites en Suisse.

Déjà au XVIIIe siècle, on commence à passer de la fabrication artisanale dans de petits commerces à la production de masse dans les usines.

À partir de là, son expansion a été fulgurante, devenant dans de nombreux pays et régions un symbole culturel et gastronomique : les biscuits Maria en Espagne ; les biscuits nankhatai servis pendant le Diwali en Inde ; les célèbres lebkuchen de gingembre en Allemagne ; les biscuits anzac au coco et au miel de canne en Australie et en Nouvelle-Zélande, également connus sous le nom de « biscuit du soldat » ; les tordus (au sens propre) koulourakia de Grèce ; les barátfüle hongroises, les coyotas mexicaines, les kleicha d’Irak ou les spéculos de Belgique et des Pays-Bas, ne sont qu’un petit échantillon de la grande variété de biscuits traditionnels à travers le monde.

Jusqu’à aujourd’hui, où la variété presque infinie de saveurs, de textures et de formes rend la production et l’emballage de biscuits un véritable défi pour les industries du secteur.

Conservation, transport et attrait visuel : Les principaux défis de l’emballage des biscuits

Tout comme les variétés de biscuits se sont diversifiées, les défis actuels de l’emballage des biscuits vont au-delà de la simple conservation et du transport, bien que ceux-ci restent des aspects cruciaux.

  • Conservation de la fraîcheur : L’un des principaux défis de l’emballage des biscuits est de garantir qu’ils restent frais pendant une période de temps raisonnable, en évitant la perte de texture, de saveur et de qualité.
  • Protection contre les dommages : Il est essentiel que l’emballage protège les biscuits contre les cassures, les écrasements ou les contaminations pendant le transport et le stockage. Il est décourageant pour le consommateur d’ouvrir un paquet de biscuits et de constater qu’ils sont cassés ou émiettés.
  • Réduction du gaspillage alimentaire : En conservant mieux et en prolongeant la durée de vie des biscuits, on minimise le gaspillage alimentaire ; cela implique également une gestion appropriée des dates de péremption et des codes de lot.
  • Innovation et conception d’emballages : Il existe actuellement un besoin constant de concevoir de nouveaux emballages adaptés à de nouvelles formes et types de biscuits ainsi qu’à différents formats de consommation, tout en créant des produits attrayants pour chaque type de consommateur.
  • Coûts : Le choix des matériaux d’emballage influence les coûts de production, il est donc nécessaire de trouver un équilibre entre différents facteurs tels que la conservation, la durabilité, l’attrait visuel et la rentabilité.
  • Réglementations et normes : Respecter les réglementations locales et internationales en matière de matériaux d’emballage, d’informations nutritionnelles, d’étiquetage et de sécurité alimentaire constitue un défi constant pour les fabricants de biscuits.
  • Durabilité : Il existe une demande croissante d’options d’emballage plus durables, telles que des matériaux biodégradables ou compostables, car les consommateurs sont de plus en plus conscients de l’impact environnemental des emballages en plastique conventionnels.

L’emballage automatisé de biscuits, réponse à la nécessité d’optimisation

Les défis exposés dans le point précédent doivent également être équilibrés avec une haute capacité de production capable de répondre à la demande du marché. Comment cela est-il réalisé ? Grâce à l’automatisation du processus d’emballage de biscuits, avec des machines spécialement conçues pour manipuler diverses tailles et formats, à la fois d’emballages et de produits :

  • Alimentation automatique : Les machines sont équipées de systèmes d’alimentation qui transportent les biscuits depuis la sortie du four jusqu’à la station d’emballage ou d’ensachage de manière continue et constante.
  • Emballage : Il est plus courant d’emballer les biscuits pour leur distribution, que ce soit dans des plateaux qui sont ensuite placés dans des emballages de type flowpack, ou directement emballés dans des flowpack, qui sont ensuite introduits dans des boîtes. Ce processus est réalisé par des lignes de robots équipés de vision artificielle, qui à une vitesse significative ramassent les biscuits individuellement ou groupés et les placent à la fois dans des plateaux et dans la queue du flowpack, en position horizontale ou verticale.
  • Etuyage : l’étuyage peut se faire par chargement supérieur ou latéral, en utilisant des robots Delta pour placer efficacement les plateaux ou les paquets de biscuits dans les cartons.
  • Mise en caisse : Une fois que les biscuits sont emballés et/ou mis en boîte, le processus se termine par la mise en boîte effectuée par des machines encaisseuses, qui peuvent placer le produit aussi bien en position horizontale que verticale.

Préserver l’intégrité du produit, un facteur essentiel dans l’emballage des biscuits

Un autre aspect clé de l’emballage des biscuits est qu’il s’agit d’un produit délicat, dont la texture doit être manipulée avec précaution pour préserver son intégrité et, par conséquent, sa qualité. Comment y parvient-on ? Grâce à une combinaison de technologies de haute précision, permettant l’emballage de différentes tailles et formats avec rapidité et une efficacité incroyable.

  • Construction robuste : Il est essentiel que les machines soient dotées d’une construction solide et durable, comprenant une structure ouverte pour faciliter les tâches de nettoyage, de maintenance et l’accès à la ligne de production. La polyvalence en termes de finitions, que ce soit en acier inoxydable ou en peinture, permet une personnalisation accrue selon les besoins spécifiques de chaque client. De plus, il est crucial que ces machines fonctionnent sans vibrations, ce qui est réalisé grâce à la haute qualité de leurs composants.
  • Flexibilité de la robotique : La flexibilité des pinces des robots est essentielle dans l’emballage des biscuits. Ces pinces, mécaniques ou à succion, doivent être conçues pour s’adapter à différents formats et tailles de biscuits.
  • Technologies de vision : L’application de caméras et de capteurs optiques est fondamentale pour la reconnaissance et la détection des biscuits au fur et à mesure qu’ils avancent le long de la ligne d’emballage. Ces éléments assurent l’emballage correct des produits et des emballages.
  • Large gamme de produits : La diversité des formes et des tailles, tant des biscuits que des emballages, nécessite des équipements polyvalents capables de s’adapter facilement à chaque format sans compromettre la qualité du produit final.

Nos systèmes d’emballage ont été conçus pour garantir que chaque biscuit soit présenté dans sa meilleure forme, préservant à la fois sa qualité, sa texture et son intégrité, le tout à une vitesse adaptée aux exigences productives du secteur.

Souhaitez-vous en savoir plus en détail sur nos solutions d’emballage robotisé ?

Últimas entradas

Nuestros productos

categorías